A l’heure du numérique, les méthodologies de travail changent par le biais de nouveaux outils qui permettent d’envisager différemment la manière d’étudier.

Des netbooks pour remplacer les cahiers ?

Les netbooks sont des ordinateurs portables de très petite taille se basant sur le principe du low-cost. Comprenez, des ordinateurs pas très cher, aux performances moindre, mais largement suffisante pour travailler ou lire un divx.

Une des caractéristique notable fut de les doter de wifi ou de connexions 3G pour pouvoir surfer de partout ou presque.  Notons enfin que les nouveaux modèles possèdent des autonomies dépassant aisément les 6H pour atteindre sur certains modèles les 12 heures, en fonction des conditions d’utilisations.

Enfin, les défauts liés à l’ergonomie ont généralement été corrigés pour faciliter l’utilisation. La consommation d’énergie est moindre que sur un ordinateur portable standard. L’une des cibles marketing de ce produit est l’étudiant. Le principe est de lui permettre d’avoir enfin son PC portable sans alourdir le sac.

Un étudiant 2.0 en cours de création ?

Figurez vous que l’auteur de ces lignes est un étudiant. Et je souhaite vous entretenir d’une expérience que je viens de commencer pour cette année de labeur.Je constate qu’un étudiant n’a pas spécifiquement la fibre écologique lorsque qu’il s’agit de ses études.

Il suffit d’ouvrir mes placards pour constater de la quantité impressionnante de papier que j’utilise : pour les prises de notes en cours, pour recopier mes notes, pour préparer le travail, pour les photocopies, et ces innombrables brouillons qui se déversent partout. Cet investissement coûte en poids, en argent, mais aussi en arbre.

Je suis conscient que le netbook n’est pas encore la solution absolue qui permettra la suppression du format classique de travail se basant sur le papier. Son utilisation reste encore la plus pratique. Néanmoins, j’exprime la volonté de réaliser une « année zéro papier » pour 2009-2010. Je suis tout à fait conscient qu’un ordinateur, par ses matériaux et par sa consommation en énergie n’est pas le moyen écologique par excellence.

Cependant j’espère diminuer au maximum le gâchis généré par les études, et me prouver que c’est une solution applicable avec un peu de motivation. C’est le netbook, qui par son côté nomade m’a convaincu.Evidement, il n’est pas aisé de réaliser ce projet.

J’avoue devoir regarder mon clavier lorsque je tape ces quelques phrases ce qui peut constituer une difficulté en cour. Je peux aussi prévoir que du papier  je dois en utiliser, pour fournir les fameux exemplaires pour mon futur mémoire, par exemple.Pour le moment, mon sac reste vide et contient essentiellement mon netbook.

Je suis assez satisfait de la perspective de ne plus avoir à ranger mes placards, mais mon désordre s’est déplacé vers mon disque dur.Reste la question: “Est-ce que cela va durer ?” Difficile d’y répondre dans l’immédiat, mais je vous invite à tenter l’expérience pour vous faire votre propre opinion sur cette opportunité.

– Sept astuces pour dire halte au gâchis de papier sur lentreprise.com

 

(Première publication de cet article sur les rencontres net 2009).

Afficher plus d'articles semblables
Afficher plus par Guillaume Guénez
Afficher plus dans Analyse - Recherche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A découvrir

Le cadre familiale Lego : mon cadeau pour la fête des pères

En 2017, j’ai vécu ma première fête des pères. Et j’ai eu un cadeau inattendu …